SALON DES MÉTIERS D’ART ET DU PATRIMOINE – 3ème edition

La troisième édition du Salon des métiers d’Art et du Patrimoine aura lieu le samedi 15 et le dimanche 16 avril 2017, dans les salles Saint Nicolas, à Compiègne.
Cette année l’organisation de la biennale est confiée a notre association par Christine Brault, styliste, initiatrice et organisatrice des éditions précédentes.
27 exposants, artisans et artisans d’art présenteront leurs créations et savoirs faire au public.
Vitraillistes et artisans du verre, potiers et céramistes, restaurateurs d’objets d’art et de mobilier, tapissiers décorateurs, costumières et créatrices textile, tailleurs de pierre,libraires, entre autres talents invitent a leur rencontre passionnés et néophytes autour de leurs ateliers éphémères.

Salon des métiers d'Arts et du Patrimoine

Salon des métiers d’Arts et du Patrimoine

 

Aux techniques traditionnelles se mêlent la créativité et l’ingéniosité. Le recyclage est représenté cette annee par deux propositions novatrices : bijoux en composants de bouteilles de champagne, coussins géants fabriqués avec du polystyrène et des voiles de montgolfière récupérés.

Les artistes de l’association prendront également part a l’événement dans la salle des Congrégations,  investie pour l’occasion par leur l’installation plastique et vidéo.
Le vernissage aura lieu samedi 15 avril a 11h00.

Invitations d’Artistes – FESTIVAL PICARDIE FOR EVER 2016

programme 2 festival programme festival 2016

Pour la deuxième année consécutive, PICARDIE FOR EVER participe aux « Invitations d’Artistes » initiées par la Région Hauts de France.

le site de l’Usine, lieu de création et d’exposition privilégié de PFE (PICARDIE FOR EVER), atelier tout désigné pour le thème de l’évènement : le MOUVEMENT.

Le principe est simple : vous êtes cordialement invités à rencontrer les artistes membres de l’association du 23 septembre au 9 octobre. Du jeudi au vendredi (publics scolaires) et le week end (tous publics) les plasticiens, musiciens, danseurs, vidantes et comédiens animeront les salles et jardins du site de l’Usine.

Rejoignez-nous sur Facebook afin de connaître la programmation hebdomadaire : https://www.facebook.com/picardieforever/

« Invitations d’artistes » et le Festival PFE sont des évènements gratuits ouverts à tous.

Eve GROZINGER

Eve GROZINGER

Eve GROZINGER – Photographe

 

Mène une activité de photographe de plateau à la Cartoucherie de Vincennes et pour de nombreuses compagnies théâtrales à Paris.

En 1995, elle entreprend des activités pédagogiques et anime des ateliers d’expression photographique en centres culturels, en atelier de réinsertion professionnelle, en centre de détention, ateliers municipaux et dans les écoles primaires et collèges de l’Education Nationale.

En 2008, elle commence une recherche photographique au niveau théorique, à l’EHESS de Paris et obtient un Master, dont le sujet d’étude est l’oeuvre photographique d’Arno GISINGER, “Invenrier, aryaniser”, la spoliation des juifs de Vienne en 1938.

Elle réalise différents reportages de commande, conçoit et réalise des projets photographiques, dont les plus récentes sont “Les martines en campagne” et “Les Martines se marient”, pour la ville de Chantilly.

Elle réalise plus d’une cinquantaine d’expositions en France et à l’étranger depuis plus de 25 ans.

Son travail s’articule autour de la mémoire de la shoah et la transmission familiale. Ses travaux intimistes utilisent le bois, le papier et toutes sortes de matériaux récupérés sur lesquels elle insère ses images créant ainsi de véritables objets photographiques.

Une autre partie de son travail s’inspire de son expérience théâtrale. Elle participe à la création de l’épopée rocambolesque des Martines, qui se décline à ce jour en 4 expositions.

Collaborations :

Membre de l’association « Le petit musée des Martines » : association cantilienne née en 2009 sous le nom « Le petit musée de la cour ». Il devient « Le petit musée des Martines » en 2015.

Le lieu se situe sur la Place du marché de Chantilly et propose une Galerie extérieure, ouverte aux artistes plasticiens de la région. Le petit musée crée parallèllement la série des Martines, qui a ce jour compte quatre épisodes photographiques : les Martines en vacances, les Martines en peinture, les Martines en campagne, les Martines se marient.

  • Réalisation « des Martines se marient » à Chantilly, parcours photographique dans les vitrines des commerces de Chantilly, d’avril à Juillet 2015.
  • Expose “Les Martines se marient” à Beauvais dans le cadre du Off des Phautomnales en 2015. http://picardieforever.com/portfolio/les-martines/

Ses actualités, les évènements à venir en 2016 :

  • Projet “Le Lycée Jean Rostand de Chantilly”, regard sur le travail.
  • Exposition au Lycée Jean Rostand de Chantilly : “Les Martines en campagne”.
  • Exposition en Belgique, à Watermaël Boisfort : “Les Martines en campagne”.

et 100+1=1 avec PFE, du 20/02 au 27/03/2016 – Espace des Minimes, à Compiègne

Contactez Eve GROZINGER

  • Par courrier au n°22 allée du valois 60500 Chantilly
  • Page Facebook Eve Grozinger

La galerie PFE d’Eve : http://picardieforever.com/portfolio/eve-grozinger-2/

 

Les Martines

les Martines, une association féminine avec Lysiane Dupuis, Valérie Hertout, Véronique Maurice; mise en scène et photographiée.

2009 : naissance des Martines.

En ce temps-là, trois amies, Lysiane, Valérie et Véronique réfléchissent à l’idée d’une entreprise de rénovation de la cour où l’une d’elle avait son atelier. Leur œil s’arrêta au porche qui menait de cette cour à la place Omer Vallon à Chantilly et le parti pris fut de s’emparer des murs et de les rénover afin de faire exister un lieu pour y accueillir des peintres, sculpteurs, photographes … un nom fut donné à cet espace d’exposition : le petit musée de la cour en hommage au grand musée Condé.

Ne sachant que proposer en première exposition dans cette galerie extérieure, les trois amies décidèrent de réaliser elles-mêmes l’exposition inaugurale. Elles s’imaginèrent dans Chantilly par ce bel été et rêvèrent de conquérir des places fortes de la ville que chacun connaît, de se mettre en scène avec humour et fantaisie et de proposer ainsi un parcours photographique dans la ville. Il fallut  un nom à cette exposition. Ce fut « Les Martines en vacances », nom évocateur et suffisamment intemporel avec peut-être déjà dans l’inconscient l’idée d’une série …

Les Martines en peinture 

La série des “Martines en peinture” présente 18 photos réalisées à Chantilly en 2011. Ce sont des tableaux vivant fidèlement issu de la collection du muse Condé. Le Petit Musée de la Cour se penche sur le patrimoine pictural local afin de créer un fil rouge tissé entre l’espace conventionnel d’exposition du château et les murs du passage ouvert sur la place Omer Vallon.

Les Martines s’approprient joyeusement le passé, en l’imprégnant de leur expérience contemporaine, nous renvoyant un vécu délicatement décadent. Elles nous rappèle que par delà des atours et les exigences de la condition se cachent des anecdotes universels, heureux ou dramatiques. Car toutes ces peintures nous renvoient la question muette de l’être en position sociale se confrontant à son individualité profonde.

"Les Martines en vacances", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en vacances : Cité », photographie – Patrick LIBEREAU

visitez la Galerie PFE des Martines : « Martines en vacances » et « Martines en peinture »  photographiées par Patrick Libéreau. http://picardieforever.com/portfolio/les-martines/

Les « Martines en campagne » 

Cet épisode des Martines nous plonge dans un décor suranné d’après-guerre. « Un mystérieux paquet » symbolise le combat mené par ces trois femmes au travers d’improbables aventures qui les mènent,  en liesse,  au jour du premier vote des femmes, point d’orgue d’un combat acharné et revisité à leur manière.

Pour la première fois, les Martines s’éloignent du Petit Musée de la cour et se mêlent aux pas des habitants dans une « ballade photographique à remonter le temps ». Ce sont 44 photographies exposées le long des rues de Chantilly.

Les « Martines se marient »

Pour le quatrième épisode de la série, les Martines décident  de réinventer  cet  événement festif et heureux des plus conventionnels et nous content leurs  fantasques noces au bras de 32 épousés.  Le lieu  de la noce reste identique mais chaque couple nous dévoile une  nouvelle facette,  drôle et  inventive, quitte à parfois nous bousculer … un peu.

Elles sortent à nouveau du « Petit Musée de la Cour » et se tournent résolument vers la ville. Les commerçants participant à l’aventure ont ouvert leur vitrine, faisant ainsi de la rue une vaste galerie ouverte au public. Quant aux épousés, ils se sont prêtés vaillamment au jeu de cette nouvelle gageure.

"Les Martines se marient", photographies - Eve GROZINGER

« Les Martines se marient », photographies – Eve GROZINGER

visitez la Galerie PFE des Martines : « Martines en vacances » et « Martines en peinture »  photographiées par Eve GROZINGER http://picardieforever.com/portfolio/les-martines-2/

(et pour en savoir plus sur Eve GROZINGER : http://picardieforever.com/2016/03/01/eve-grozinger/)

 Démarche artistique :

– Le nom des  Martines est emprunté à l’héroine de BD pour enfants. La série, objet d’identification retrouve aujourd’hui une certaine actualité.

– Leurs aventures sont théâtralisées. L’improvisation est de rigueur, la spontanéité maître d’oeuvre.

– Evoquer des sujets sérieux de façon humoristique. Le rire est parfois porteur de vérité dissimulée dans des habits trop raides. Ici c’est l’humour qui amène à réfléchir.

– Nées à Chantilly, implantées au Petit Musée de la Cour, elles déclinent leurs aventures dans les lieux connus de la région.

– Aller à la rencontre du public, rendre la création accessible à la ville et à ses habitants.