Les Martines par P.LIBEREAU

les aventures des Martines, en images, par Patrick LIBEREAU

"Les Martines en vacances", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en vacances : Cité », photographie – Patrick LIBEREAU

"Les Martines en vacances", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en vacances : Bassin », photographie – Patrick LIBEREAU

"Les Martines en vacances", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en vacances : Montagne », photographie – Patrick LIBEREAU

 

"Les Martines en peinture", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en peinture : La Pompadour »

La Marquise de Pompadour de François Hubert DROUAIS, favorite de Louis XV en 1745
Jeanne-Antoinette a troqué les travaux d’aiguilles pour ceux de la haute technicité du bricolage contemporain ! Le geste reste précis et détermine, préfigurant les exigences du travail féminine enchaîné.

Elle se dit qu’il est préférable de rester coquettement vêtue puisque le port du bleu de travail n’est pas encore de mise, mais elle pressent l’importance de sa besogne, signe avant-coureur de la mouvance des futures générations féminines.

"Les Martines en peinture", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en peinture : Elizabeth »

D’aprés un portrait de la comédienne Mademoiselle DUCLOS dans le role d’Ariane, dans la pièce de Corneille par Nicolas de LARGILLIÈRE (1664-1747).

Avril 2011, Mademoiselle Duclos joue en plein air pour les fleurs et les hirondelles. Le vent soufflé et fait tanguer le décors, le soleil chauffe le pave et éblouit la comédienne troublée qui en oublie son texte et se pâme en extase sous le regard bienveillant du petit Amour.

"Les Martines en peinture", série de photographies - Patrick LIBEREAU

« Les Martines en peinture : Cruche »

Composition d’après un portrait de Nicolas de LARGILLIÈRE de La Princesse Palatine Elisabeth-Charlotte de Bavière (1652-1722), duchesse d’Orléans.

Avril 2011, la princesse Palatine s’est faite hôte des eaux fertiles et semble satisfaite de sa cueillette. La source abonde en sirène, poisson-lune, haddock, barbue,  hippocampe, chinchard, hirondelle de mer, épinoche, limande, murène, goujon, morue, anguille …

mais la princesse se dit qu’après la pose, elle va se préparer une bonne tartine de confiture aux fruits rouges.

Cette entrée a été publiée dans . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *